Les principes du Feng Shui

Le yin et le yang 

En observant l'univers, les anciens découvrirent que celui-ci est en perpétuel changement.

Bien qu'il change chaque jour, il possède des cycles saisonniers et annuels. Ces cycles créent des règles permanentes et prévisibles.

Le symbole bien connu du yin et du yang appelé aussi Tai Ji représente la course apparente du soleil autour de notre monde, les saisons et les heures qui en découlent, la durée des jours et des nuits, c'est l'expression de la Vie.

La partie noire représente le Yin, l'obscurité, la nuit, la partie blanche représente la lumière, le Yang.

Le changement de dimensions des deux figures entrelacées indique le changement de durée des jours et des nuits tout au long de l'année.

Les deux points de couleur opposée à l'intérieur des deux parties indiquent que l'absolu n'existe pas et que le yang contient toujours une faible partie de yin et vice versa.

Les Chinois en déduisent qu'il existe deux forces cosmiques, deux énergies contraires mais complémentaires en interactions constantes qui façonnent l'univers et tout ce qui s'y trouve appelé yin et yang.

Le yin est sombre, calme, lent comme la nuit, un chemin tortueux est yin, le yang est clair, lumineux, agité, rapide comme le jour, une autoroute est yang.

Le QI

Le QI (qui se prononce TCHI) ou Souffle Vital peut se traduire pour un esprit occidental par les mots «  énergie de vie » ou, « Somme des énergies qui constituent notre vitalité ».

Le Qi englobe tout l'univers et relie les êtres et les choses entre eux. Dans un organisme vivant, il circule à l'intérieur du corps par des méridiens. Il est présent dans toutes les manifestations de la nature.

Nous recevons d'autant plus de Qi si nous réalisons un parfait équilibre dans les forces Yin et Yang.

Le Qi se doit d'être toujours en mouvement, lorsqu'il stagne il se pervertit et génère des catastrophes.

Dans le corps humain, une circulation harmonieuse du Qi est garante d'une bonne santé ; il en est de même dans l'environnement ou dans la maison, là aussi une circulation correcte du Qi fait d'un lieu un havre de paix et une source de vie.

On considère que le Qi neutre au départ, traverse l'espace en direction des habitations.

Au cours de ce voyage il rencontre des montagnes, des vallées, des cours d'eau, des routes, autant de configurations qui vont modifier sa qualité vibratoire.

La qualité même de l'environnement influe sur celle du Qi : climat ; humidité, force des vents, mais aussi propreté et absence de pollutions (on parle aujourd'hui de qualité environnementale) seront les facteurs qui feront d'un lieu un endroit propice à la Vie.

Ensuite, la forme du bâtiment, la distribution des pièces, l'organisation de l'espace vont encore modifier la qualité vibratoire du Qi

Les différentes méthodes du Feng Shui traditionnel sont interdépendantes, ceci grâce à la théorie des cinq transformations, base fondamentale des arts taoïstes.

Les cinq éléments

Les cinq transformations du Qi ou cinq éléments sont : le Feu, la Terre, le Métal, l'Eau, le Bois.

Le QI est présent partout et subit des transformations vibratoires selon les formes, couleurs, substances mais aussi, selon les activités humaines exercées à un endroit particulier.

Chaque métier, chaque activité, procède d'un ou plusieurs éléments, et par conséquent peuvent s'influencer mutuellement par la proximité dans un espace donné.

Ainsi, nous sommes influencés dans une certaine mesure au moins par nos voisins immédiats, et nous les influençons de la même manière.

Les éléments associés aux couleurs, formes et objets occupant l'espace ou se déroule une activité quelconque, sont à même d'influer sur la qualité et le dynamisme du Qi propre à cette activité et sont de nature à influer sur la qualité et le dynamisme du Qi personnel des occupants du lieu.

Dans le cycle Productif, le Bois en brulant produit du Feu qui (en formant des cendres) produit la Terre (renfermant du Métal) qui produit du Métal qui(en se liquéfiant) produit de l'Eau. L'Eau à son tour permet au Bois de croitre et un nouveau cycle recommence.

Dans le cycle Destructif, le Bois détruit la Terre (qu'il retient dans ses racines et qu'il vide de ses substances). La Terre détruit l'Eau (versée sur la terre elle disparait) L'Eau éteint le Feu. Le Feu fait fondre le Métal. Le Métal coupe le Bois (la hache ou la scie sont en métal).

Lorsqu'un élément engendre un autre, il lui cède une partie de son énergie et s'épuise.

Le Bois épuise l'Eau, le Feu épuise le Bois, la Terre épuise le Feu, le Métal épuise la Terre, l'Eau épuise le Métal.

Mais si l'élément contrôleur est trop faible pour exercer son emprise, l'élément contrôlé se rebelle